Quel joli texte

J’ai extrait d’un texte une phrase, j’ai volontairement retiré des mots
que je vous propose de remettre à leur place.

Une fois la phrase reconstruite, à vous de me dire:

Quel est le titre de ce texte et qui en est l’auteur?

« …… dans un ….. mais pourtant si ……….
…….dans les …….. au ……… d’un ………
elle a ……… son ….. pour  ….  autre …….. »

sommet – étau – quitté – un – nid – glaces – terroir- féconde – sertie – enfermée – volcan

Faites vos propositions par commentaires

Jeu proposé par Serge de FemmevsHomme

– ANNONCE –

Règle d’attribution des points du mini-jeu :

10 points sont attribués à chaque gagnant

1 jeu sur 2 jours les week-end , jours fériés et
pendant les vacances scolaires soit 20 points

Nouveau : 5 points de bonus sur un critère choisi
par l’équipe avant la publication du mini-jeu
(explications ICI)

Le classement

La discussion libre

Les présentations

14 commentaires sur “Quel joli texte

  1. Serge Auteur d'articleRépondre

    Bonjour toutes et tous

    Ces quelques mots sont tirés de la superbe chanson d’Yves Duteil La Langue de chez Nous

    Les gagnants sont: Starsky – J2RM – Coco – Wann – Cc71 – Eric et Ptifour

    Le bonus pour Starsky et Ptifour qui ont trouvé que j’avais sauté un bout de phrase.

    Bon weekend avec Aurélia

  2. ptifour Répondre

    Sertie dans un étau mais pourtant si féconde
    Enfermée dans les glaces au sommet d’un volcan
    (Elle a jeté des ponts par-dessus l’Atlantique)(cette phrase est intercalée dans la chanson)
    Elle a quitté son nid pour un autre terroir

    effectivement joli texte que cette chanson d’Yves Duteil « la langue de chez nous »

  3. Er1c Répondre

    Salut, pour le moment, j’ai ça:

    Sertie dans un étau mais pourtant si féconde.
    Enfermée dans les glaces au sommet d’un volcan.
    Elle a quitté son terroir pour un autre nid.

  4. cc71 Répondre

    extrait de la superbe chanson d’Yves Duteil – la langue de chez nous

    Sertie dans un étau, mais pourtant si féconde.
    Enfermée dans les glaces au sommet d’un volcan.
    Elle a quitté son nid pour un autre terroir.

    Bon jeu et bon week end à tous

  5. Wann Répondre

    Sertie dans un étau mais pourtant si féconde
    Enfermée dans les glaces au sommet d’un volcan
    Elle a jeté des ponts par-dessus l’Atlantique

    La langue de chez nous d’Yves Duteil

      • Wann Répondre

        Pas faux, ce doit être :

        Sertie dans un étau mais pourtant si féconde
        Enfermée dans les glaces au sommet d’un volcan
        […]
        Elle a quitté son terroir pour un autre nid

        mais il te manque un vers par rapport au texte original

  6. J2RM Répondre

    « Sertie dans un étau mais pourtant si féconde.
    Enfermée dans les glaces au sommet d’un volcan
    elle a quitté son nid pour un autre terroir. »

    Yves Duteil – La Langue De Chez Nous (grâce à google il faut l’avouer).
    Bon week-end

  7. starsky Répondre

    Yiassou,

    C’est un extrait d’une chanson d’Yves Duteil :

    « La langue de chez nous ».

    Il semblerait qu’il manque une phrase.

    Sertie dans un étau mais pourtant si féconde
    Enfermée dans les glaces au sommet d´un volcan
    (Elle a jeté des ponts par-dessus l´Atlantique)= phrase manquante
    Elle a quitté son nid pour un autre terroir

    https://www.youtube.com/watch?v=J5CyocSRNt0

    C´est une langue belle avec des mots superbes
    Qui porte son histoire à travers ses accents
    Où l´on sent la musique et le parfum des herbes
    Le fromage de chèvre et le pain de froment

    Et du Mont-Saint-Michel jusqu´à la Contrescarpe
    En écoutant parler les gens de ce pays
    On dirait que le vent s´est pris dans une harpe
    Et qu´il en a gardé toutes les harmonies

    Dans cette langue belle aux couleurs de Provence
    Où la saveur des choses est déjà dans les mots
    C´est d´abord en parlant que la fête commence
    Et l´on boit des paroles aussi bien que de l´eau

    Les voix ressemblent aux cours des fleuves et des rivières
    Elles répondent aux méandres, au vent dans les roseaux
    Parfois même aux torrents qui charrient du tonnerre
    En polissant les pierres sur le bord des ruisseaux

    C´est une langue belle à l´autre bout du monde
    Une bulle de France au nord d´un continent
    Sertie dans un étau mais pourtant si féconde
    Enfermée dans les glaces au sommet d´un volcan

    Elle a jeté des ponts par-dessus l´Atlantique
    Elle a quitté son nid pour un autre terroir
    Et comme une hirondelle au printemps des musiques
    Elle revient nous chanter ses peines et ses espoirs

    Nous dire que là-bas dans ce pays de neige
    Elle a fait face aux vents qui soufflent de partout,
    Pour imposer ses mots jusque dans les collèges
    Et qu´on y parle encore la langue de chez nous

    C´est une langue belle à qui sait la défendre
    Elle offre les trésors de richesses infinies
    Les mots qui nous manquaient pour pouvoir nous comprendre
    Et la force qu´il faut pour vivre en harmonie

    Et l´Île d´Orléans jusqu´à la Contrescarpe
    En écoutant chanter les gens de ce pays
    On dirait que le vent s´est pris dans une harpe
    Et qu´il a composé toute une symphonie

    Et de l´Île d´Orléans jusqu´à Contrescarpe
    En écoutant chanter les gens de ce pays
    On dirait que le vent s´est pris dans une harpe
    Et qu´il a composé toute une symphonie.

  8. Serge Auteur d'articleRépondre

    Bonjour toutes et tous.

    Je trouve ce texte superbe, alors après avoir mis les mots à leur place
    j’attends de vous le titre et l’auteur de ce texte

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.