Les cigales

A quelle vitesse craquettent les cigales?

Jeu proposé par Serge de FemmevsHomme

– ANNONCE –

Règle d’attribution des points du mini-jeu :

10 points sont attribués à chaque gagnant

1 jeu sur 2 jours les week-end , jours fériés et
pendant les vacances scolaires soit 20 points

Nouveau : 5 points de bonus sur un critère choisi
par l’équipe avant la publication du mini-jeu
(explications ICI)

Le classement

La discussion libre

Les présentations

10 commentaires sur “Les cigales

  1. Serge Auteur d'articleRépondre

    Bonjour toutes et tous

    La cigale male craquette à 4300 clics par seconde, soit un train de vibrations d’une fréquence de 4,3 kilohertz et peut atteindre 158 décibels

    les gagnants sont: Starsky – mounette90 – Wann

    Le bonus pour wann

  2. mounette90 Répondre

    Bonjour Serge,

    La cigale male craquette à 4300 clics par seconde, soit un train de vibrations d’une fréquence de 4,3 kilohertz

  3. Wann Répondre

    Je pense que la réponse est 100 fois par seconde :

    Seuls les mâles possèdent des cymbales, ces organes phonatoires qui produisent les sons […] Ces organes se situent dans l’abdomen et se composent d’une plaque de cuticule courbe, mais rigide et déformable, par ailleurs parcourue par des côtes.
    Chacune d’entre elles (il y a en deux par insecte) est reliée à un puissant muscle pouvant se contracter 100 fois par seconde.
    Or, chaque mouvement provoque une déformation de la cymbale associée, qui émet ensuite un claquement en reprenant sa position initiale. Le son produit est alors amplifié dans un espace vide servant de caisse de résonance, qui occupe la majeure partie de l’abdomen, avant d’être diffusé par des évents.

    Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-chant-cigales-sous-regard-ingenieurs-46870/

    • Serge Auteur d'articleRépondre

      bonjour Wann
      très bonne recherche, mais 100 fois par seconde c’est le muscle qui active les cymbales qui se contracte ainsi

      • Wann Répondre

        Je vais donc proposer 3840 clics par seconde (=4x2x2x120x2) : pour ce calcul, on a 120 contractions par seconde, et non 100 comme je le proposais au départ (ce qui aurait donné 4x2x2x100x2 = 3200 clics / seconde).
        L’explication :

        Les deux tambours […] sont constitués de deux membranes élastiques comme sur un vrai tambour. Les quatre petites lignes foncées sur les membranes des tambours sont des nervures semi-rigides de forme bombée. […] Lorsque les deux membranes sont tirées vers l’intérieur ou relâchées, elles produisent environ quatre ‘clics’ chacune. En fait, c’est au moment où sont déformées les nervures que le son est produit. Un cycle musculaire (tirer-relâcher) produit environ 16 clics ( 4 nervures X 2 membranes X 2 mouvements ) par tambour. En multipliant ce nombre par 120 cycles par seconde on obtient 1920 clics. Comme il y a deux tambours, c’est 3840 clics par seconde qui sont produits ! On peut dire que la stridulation a une fréquence d’environ 4 kilohertz ( 4000 cycles par seconde ), ce qui donne un son plutôt uniforme à notre oreille.

        source : http://www.lesinsectesduquebec.com/insecta/21-homoptera/cigale_cicadidae.htm

        • Serge Auteur d'articleRépondre

          Re Wann
          j’ai une réponse plus importante, mais comme je n’arrive pas à compter, car en ce moment il y en a au moins 4 ou5 qui colonisent mon olivier, je prendrai ta réponse comme bonne

  4. Starsky Répondre

    Bonjour,

    Plus de 4500 espèces de cigales existent de par le monde. Le Sud de la France en compte une vingtaine.
    Les cigales – du latin «cicada» et de la famille des homoptères – vivaient déjà il y a 265 millions d’années sur l’actuelle Russie. A titre de comparaison, le premier homme est apparu il y a seulement 3 millions d’années…
    C’est l’insecte le plus bruyant de la planète (livre des records)
    Les cigales vivent de quatre à six ans sous la terre sans jamais voir le soleil, suivis de trois à quatre semaines à l’air libre en été. Après, elles meurent.
    En Amérique du Nord existe une espèce dénommée « Tibicina septendecim » qui doit rester jusqu’à dix-sept ans sous la terre, avant de voir le premier rayon de soleil.
    Le système du chant de la cigale pourrait grossièrement se comparer au couvercle d’une boîte de conserve qui serait légèrement bombé. En appuyant dessus, il se produira un son sec et claquant quand la tôle passera du concave au convexe. Les mâles possèdent un «instrument» un peu similaire, et tirent sur ce «couvercle» à l’aide de plusieurs muscles… jusqu’à 900 fois par seconde.

    https://carnouxprogres.wordpress.com/2009/07/28/les-cigales/

    Pour schématiser, par minute, une cigale « tourne » à un régime de 54.000 tr/minute, soit 3 fois plus vite qu’un moteur de formule 1 (18.000 tr/minute)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.