La fourmi et ?????

Il y a la Cigale et la Fourmi de Jean de la Fontaine

Existe t il  une autre fable avec La Fourmi et un autre volatile?

faites vos propositions par commentaires

Jeu proposé par Serge de FemmevsHomme

– ANNONCE –

Règle d’attribution des points du mini-jeu :

10 points sont attribués à chaque gagnant

1 jeu sur 2 jours les week-end , jours fériés et
pendant les vacances scolaires soit 20 points

Nouveau : 5 points de bonus sur un critère choisi
par l’équipe avant la publication du mini-jeu
(explications ICI)

Le classement

La discussion libre

Les présentations

14 commentaires sur “La fourmi et ?????

  1. Serge Auteur d'articleRépondre

    Bonjour toutes et tous

    il y a 2 fables qui sont: la colombe et la fourmi et la fourmi et la mouche

    Les gagnants sont: Eric – Cc71 – Starsky – Ptifour – Mounette90 – Nirvana56 – Domdu – Chichoune – Coco – Wann – Pascal – Akariatt

    Le bonus pour Chichoune et coco

    Bonne journée avec les matous

  2. akariatt Répondre

    bonjour,

    Jean de LA FONTAINE (1621-1695)

    La Colombe et la Fourmi

    Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe,
    Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe.
    Et dans cet océan l’on eût vu la Fourmi
    S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
    La Colombe aussitôt usa de charité :
    Un brin d’herbe dans l’eau par elle étant jeté,
    Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.
    Elle se sauve ; et là-dessus
    Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
    Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
    Dès qu’il voit l’Oiseau de Vénus
    Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
    Tandis qu’à le tuer mon Villageois s’apprête,
    La Fourmi le pique au talon.
    Le Vilain retourne la tête :
    La Colombe l’entend, part, et tire de long.
    Le soupé du Croquant avec elle s’envole :
    Point de Pigeon pour une obole.

  3. Wann Répondre

    Je ne connaissais pas, mais j’aime beaucoup cette fable :

    La Colombe et la Fourmi

    Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe,
    Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe.
    Et dans cet océan l’on eût vu la Fourmi
    S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
    La Colombe aussitôt usa de charité :
    Un brin d’herbe dans l’eau par elle étant jeté,
    Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.
    Elle se sauve ; et là-dessus
    Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
    Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
    Dès qu’il voit l’Oiseau de Vénus
    Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
    Tandis qu’à le tuer mon Villageois s’apprête,
    La Fourmi le pique au talon.
    Le Vilain retourne la tête :
    La Colombe l’entend, part, et tire de long.
    Le soupé du Croquant avec elle s’envole :
    Point de Pigeon pour une obole.

  4. coco Répondre

    Salut,

    il existe « La mouche et la Fourmi » mais j’y ai rien compris !!!!!!!

    La Mouche et la Fourmi contestaient de leur prix .
    Ô Jupiter ! dit la première,
    Faut-il que l’amour-propre aveugle les esprits
    D’une si terrible manière,
    Qu’un vil et rampant Animal
    A la fille de l’air ose se dire égal !
    Je hante les palais, je m’assieds à ta table :
    Si l’on t’immole un boeuf, j’en goûte devant toi (1);
    Pendant que celle-ci chétive et misérable
    Vit trois jours d’un fétu qu’elle a traîné chez soi.
    Mais ma Mignonne, dites-moi,
    Vous campez-vous jamais sur la tête d’un Roi,
    D’un Empereur ou d’une Belle ?
    Je le fais ; et je baise un beau sein quand je veux :
    Je me joue entre des cheveux ;
    Je rehausse d’un teint la blancheur naturelle ;
    Et la dernière main que met à sa beauté
    Une femme allant en conquête,
    C’est un ajustement des Mouches emprunté (2).
    Puis allez-moi rompre la tête
    De vos greniers. Avez-vous dit (3)?
    Lui répliqua la ménagère (4).
    Vous hantez les palais ; mais on vous y maudit
    Et quant à goûter la première
    De ce qu’on sert devant les Dieux,
    Croyez-vous qu’il en vaille mieux ?
    Si vous entrez partout, aussi font les profanes.
    Sur la tête des Rois et sur celle des Ânes
    Vous allez vous planter ; je n’en disconviens pas ;
    Et je sais que d’un prompt trépas
    Cette importunité bien souvent est punie.
    Certain ajustement, dites-vous, rend jolie.
    J’en conviens : il est noir ainsi que vous et moi.
    Je veux (5) qu’il ait nom Mouche : est-ce un sujet (6) pourquoi
    Vous fassiez sonner vos mérites?
    Nomme-t-on pas aussi Mouches les parasites ?
    Cessez donc de tenir un langage si vain :
    N’ayez plus ces hautes pensées.
    Les mouches de cour (7) sont chassées ;
    Les Mouchards (8) sont pendus, et vous mourrez de faim,
    De froid, de langueur, de misère,
    Quand Phébus (9) régnera sur un autre hémisphère.
    Alors je jouirai du fruit de mes travaux :
    Je n’irai, par monts ni par vaux,
    M’exposer au vent, à la pluie ;
    Je vivrai sans mélancolie.
    Le soin que j’aurai pris, de soin m’exemptera.
    Je vous enseignerai par là
    Ce que c’est qu’une fausse ou véritable gloire.
    Adieu, je perds le temps : laissez-moi travailler;
    Ni mon grenier, ni mon armoire,
    Ne se remplit à babiller. »

    Une mouche et une fourmi discutent de leur valeur (prix, dans le texte)!
    La mouche, désinvolte, libertine, est heureuse de son sort et l’affiche ouvertement dans la première partie.
    En réponse, la Fourmi affiche un mode de vie dans lequel tout est mesuré, calculé, sans surprise. De plus, elle réfute les arguments de la mouche et se glorifie.
    Laquelle a le plus grand mérite ? Lisez donc….

  5. chichoune Répondre

    Salut à tous !

    Je ne les connais pas toutes, loin de là, je me suis donc aidé de Wikipédia.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_Fables_de_La_Fontaine

    Et il semble qu’il y en ait 2 autres :

    La mouche et la fourmi : c’est l’histoire d’une mouche et d’une fourmi qui discutent. La mouche pète plus au que son séant en expliquant qu’elle est bien supérieure, mais la fourmi la mouche 🙂 en lui répondant que les mouches, c’est nul.
    http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/mouchfourm.htm

    La colombe et la fourmi : c’est l’histoire d’une fourmi qui tombe à l’eau, une colombe la sauve en lui jetant un brin d’herbe, il y a un type qui arrive et qui veut tuer la colombe pour la manger, mais la fourmi pique le gars et du coup, la colombe s’envole. Morale : si un jour on te sauve les miches, n’oublie pas de renvoyer l’ascenseur.
    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/la_colombe_et_la_fourmi.html

    A+ !

    Chichoune

  6. domdu Répondre

    Hello,

    L’autre exemple est tiré d’animaux plus petits.
    Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe,
    Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe.
    Et dans cet océan l’on eût vu la Fourmi
    S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
    La Colombe aussitôt usa de charité :
    Un brin d’herbe dans l’eau par elle étant jeté,
    Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.
    Elle se sauve ; et là-dessus
    Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
    Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
    Dès qu’il voit l’Oiseau de Vénus
    Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
    Tandis qu’à le tuer mon Villageois s’apprête,
    La Fourmi le pique au talon.
    Le Vilain retourne la tête :
    La Colombe l’entend, part, et tire de long.
    Le soupé du Croquant avec elle s’envole :
    Point de Pigeon pour une obole.

    Il s’agit de la colombe et la fourmi
    Cdlt
    Dom

  7. mounette90 Répondre

    Bonjour Serge,

    Il y a 2 autres fables de La Fontaine avec une fourmi :
    1) La colombe et la fourmi (livre II fable 12) qui est jumelée avec Le lion et le rat car elles illustrent le meme thème
    2) La mouche et la fourmi (si on peut considérer la mouche comme un volatile puisqu’elle vole) (livre IV fable 3)

  8. ptifour Répondre

    bonjour
    il y a une fable « voisine » de la fable « le lion et le rat » ,qui s’intitule « la colombe et la fourmi »

  9. Starsky Répondre

    Καλημέρα σε ολους,
    Bonjour à tous,
    Ciel bleu, 18° !

    1/ La colombe et la fourmi (Jean de la fontaine).
    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/la_colombe_et_la_fourmi.html

    2/ L’éléphant et la fourni (BJ King).
    http://www.lamagiedelapoesie.com/t6285-lelephant-et-la-fourmi

    3/ La fourmi et le hanneton (Esope).
    http://fable.wikidot.com/la-fourmi-et-le-hanneton

    4/ La sauterelle et la fourmi (Esope) – Aurait inspiré la Fontaine pour « la cigale et la fourmi.
    http://www.coindespetits.com/fables/fourmi/fourmi.html

    Quelques versions amusantes de « La cigale et la fourmi » :

    5/ La fourmi et la Cigale, version de Françoise SAGAN ! 😉
    http://troisieme7.canalblog.com/archives/2008/11/26/11519217.html

    6/ La fourmi et la cigale de Raymond Queneau.
    http://www.poetica.fr/poeme-847/raymond-queneau-la-fourmi-et-la-cigale/

    7/ La Fourmi et la Cigale d’Andrée Chedid.
    http://ecole.onsevoitdemainalors.org/article.php3?id_article=1158

    8/ « Yon cigale & yon frommi » (Version créole MARBOT François-Achille, 1846).
    http://onechapteraday.fr/les-fables-de-la-fontaine-en-creole/

    9/ « La cigale et la fourmi », version créole de Michel Thaly (1975).
    http://www.lille.iufm.fr/passages/article.php3?id_article=108

    10/ « La cigale et la fourmi », transcription avec l’accent d’Afrique du Nord (1948).
    http://www.lille.iufm.fr/passages/article.php3?id_article=108

    11/ « La cigale et la fourmi », version de Jean Anouilh (1962).
    http://www.lille.iufm.fr/passages/article.php3?id_article=108

    12/ « La cigale et la fourmi », version Pierre Perret.
    http://www.lille.iufm.fr/passages/article.php3?id_article=108

    13/ « La cigale et la fourmi » ou « La cimaise et la fraction », de Raymond Queneau (1973).
    http://www.lille.iufm.fr/passages/article.php3?id_article=108

    14/ « La cigale et la fourmi », version de Pierre Ferran.
    http://www.lille.iufm.fr/passages/article.php3?id_article=108

    15/ « La cigale et la fourmi », sketch de Pierre Péchin !
    https://www.youtube.com/watch?v=XENxfCkMCEA

    16/ La cigale et la fourmi », version en argot de Bobby Forest (1947).
    http://bachibouzouck.com/index.php?option=com_k2&view=item&id=6032:la-cigale-et-la-fourmi-de-la-fontaine-en-argot-%C3%A0-la-mani%C3%A8re-de-bobby-forest&Itemid=300

    Et je pense qu’il doit y avoir encore bien d’autres versions !

    Γεια σας

  10. cc71 Répondre

    Bonjour,

    Une autre fable de La Fontaine : la colombe et la fourmi, tiré du livre II, écrit en 1668, qui est une suite de la fable le lion et le rat.

    Le long d’un clair ruisseau buvait une Colombe,
    Quand sur l’eau se penchant une Fourmi y tombe.
    Et dans cet océan l’on eût vu la Fourmi
    S’efforcer, mais en vain, de regagner la rive.
    La Colombe aussitôt usa de charité :
    Un brin d’herbe dans l’eau par elle étant jeté,
    Ce fut un promontoire où la Fourmi arrive.
    Elle se sauve ; et là-dessus
    Passe un certain Croquant qui marchait les pieds nus.
    Ce Croquant, par hasard, avait une arbalète.
    Dès qu’il voit l’Oiseau de Vénus
    Il le croit en son pot, et déjà lui fait fête.
    Tandis qu’à le tuer mon Villageois s’apprête,
    La Fourmi le pique au talon.
    Le Vilain retourne la tête :
    La Colombe l’entend, part, et tire de long.
    Le soupé du Croquant avec elle s’envole :
    Point de Pigeon pour une obole.

    Bonne journée

  11. Er1c Répondre

    Salut Serge,
    Et merci pour l’indice ^^

    Car je te rappelle qu’une cigale n’est pas un volatile ou alors je ne me souviens pas bien des cours de Bio 😛

    Sinon, il y a « La Colombe et la Fourmi » et « La Mouche et la Fourmi » ( un autre volatile du sud 😀 ).

  12. Serge Auteur d'articleRépondre

    Bonjour toutes et tous

    Après un long weekend avec Aurélia, me voilà de retour.

    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.